Transat : Le Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV) doit d'abord servir aux fins pour lesquelles il a été créé

Si une partie des fonds excédentaires pourrait aider à la promotion internationale, il faut d'abord que certaines conditions soient remplies

MONTRÉAL, le 9 avril 2015 /CNW Telbec/ - Transat, qui exploite le plus grand réseau d'agences de voyages au Canada, et qui est le plus important voyagiste réceptif au pays, exhorte le gouvernement du Québec à s'assurer que le Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV), qui atteignait les 110 millions de dollars au 31 mars 2014, serve d'abord aux fins pour lesquelles il a été créé, » dit Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction. « Si on envisage consacrer les fonds excédentaires à la promotion internationale, des conditions doivent d'abord être remplies » ajoute-t-il.

Transat déplore les tergiversations qui retardent la mise en place d'un processus de subrogation qui permettrait aux compagnies de cartes de crédit d'avoir accès au Fonds lorsque ce sont elles qui remboursent les clients dont le fournisseur de services de voyages est défaillant. Ce dossier n'avance pas, et fait en sorte que le FICAV n'est tout simplement pas utilisé aux fins pour lesquelles il a été mis sur pied, c'est-à-dire ultimement agir comme premier payeur. À défaut d'un règlement adéquat à ce titre, aucune décision hâtive ne devrait être prise en ce qui concerne le futur du fonds.

La contribution des voyageurs, actuellement de 1,00 $ par tranche de 1 000,00 $, devrait être revue à la baisse, étant donné l'inadéquation actuelle entre la taille du fonds, sa croissance anticipée, et les besoins prévisibles.

Le gouvernement, de concert avec l'industrie, doit déterminer quel est le montant cible minimum auquel le FICAV devrait être maintenu pour pouvoir remplir sa mission, qui consiste à s'assurer que les voyageurs puissent être remboursés en cas de faillite de leur prestataire de services. Dans la mesure où la loi le permettrait, seuls les montants excédentaires devraient, le cas échéant, être utilisés pour promouvoir le Québec à l'étranger comme destination touristique.

Transat joue un rôle de premier plan dans l'afflux de touristes étrangers au Québec et au Canada, et depuis près de trente ans investit dans la promotion de la destination en Europe. « Nous convenons que la révision du modèle d'affaires touristique québécois doit évoluer et nous appuyons la ministre dans ses efforts actuels; nous convenons que le financement fait partie de la discussion; et nous prenons note des suggestions des uns et des autres; mais un processus ordonné, qui tienne compte des priorités, est dans l'ordre des choses » a ajouté M. Eustache.

Transat A.T. inc. est un voyagiste international intégré qui compte plus de 60 pays de destination et qui distribue des produits dans plus de 50 pays. Spécialiste du voyage vacances, Transat est principalement active au Canada et en Europe, de même que dans les Caraïbes, au Mexique et dans le Bassin méditerranéen. Transat, dont le siège social est situé à Montréal, est aussi présente dans le transport aérien, l'hôtellerie, les services à destination et la distribution. (TSX : TRZ.B, TRZ.A)

 

SOURCE Transat A.T. inc.

Source : Transat A.T. inc. (www.transat.com); Médias : Michel Lemay, 514 987-1616, poste 4523

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les cookies utilisés, entre autres, afin d’améliorer votre expérience de navigation et personnaliser le contenu du site internet. Pour plus d’informations et/ou pour paramétrer votre choix sur les cookies, consultez notre Politique de fichiers témoins (cookies).