Transat apporte son soutien au quotidien Le Devoir pour créer le Fonds de journalisme international Transat – Le Devoir

Montréal, le 18 septembre 2018 — Le président et chef de la direction de Transat, Jean-Marc Eustache, annonce aujourd’hui un don exceptionnel de 500 000 $ au quotidien Le Devoir afin de permettre à ses journalistes et à ses lecteurs de découvrir le monde.

À l’initiative de Jean-Marc Eustache, Transat souhaite soutenir Le Devoir, un média indépendant, dans le développement pérenne de son offre d’information internationale. Transat versera 100 000 $ par année, pendant cinq ans, dans le Fonds de journalisme international Transat – Le Devoir, dans le cadre d’un partenariat exclusif.

« Cet appui s’inscrit dans notre volonté de faire voyager les gens et de leur faire découvrir le monde de façon responsable, une volonté qui anime Transat depuis plus de 30 ans. Dans toutes nos activités, commerciales ou philanthropiques, nous nous engageons à soutenir notre collectivité et celles de nos destinations », explique Jean-Marc Eustache.

Le Fonds permettra aux journalistes et aux collaborateurs du Devoir de faire des reportages à l’international, un genre considéré comme le « parent pauvre » de l’information en raison des coûts de production élevés. Les sommes seront utilisées pour défrayer les frais fixes inhérents à la production d’informations internationales inédites et à valeur ajoutée : les frais de transport, d’hébergement et de prise en charge des reporters en déplacement à l’étranger. Les salaires et les cachets des journalistes et des collaborateurs seront pris en charge par Le Devoir.

Transat est très consciente de la mission sociale du Devoir et de son engagement à produire une information fiable, indépendante et de qualité. « Le don de Transat nous permettra d’augmenter de manière concrète la couverture internationale du Devoir, pour le plus grand bénéfice de ses artisans et de ses lecteurs et lectrices. Il ne s’agit pas d’une commandite, ni d’un investissement publicitaire. L’entente qui lie Transat au Devoir garantit bien entendu une liberté éditoriale complète et une pleine indépendance dans le choix et le traitement des sujets », a affirmé le directeur du Devoir, Brian Myles.

À l’heure où les médias cherchent à réinventer leurs modèles d’affaires, en raison de la concurrence effrénée que leur livrent les géants de l’économie numérique, ce geste philanthropique de Transat a l’effet d’une bouffée d’air frais. Il témoigne du positionnement unique du Devoir dans le paysage médiatique et de l’attachement profond d’une communauté de lecteurs et de philanthropes qui tiennent à son essor. « Les médias sont un rempart essentiel pour protéger la démocratie. Et je crois fermement qu’il faut tout mettre en œuvre pour préserver ce qu’il reste encore de notre presse traditionnelle, car elle est en danger », commente Jean-Marc Eustache.

Depuis 2015, 3000 personnes ont versé près de 1,5 million de dollars au Devoir ou aux Amis du Devoir, un organisme à but non lucratif (OBNL) qui soutient la mission du quotidien indépendant. « Ce sens de l’engagement est l’une de nos plus grandes fiertés. Nous avons reçu jusqu’ici des dons allant de 10 $ à 25 000 $. Il n’y a pas de « petits » dons au Devoir, il n’y a que des marques d’appréciation. Par contre, le geste de M. Eustache et de Transat est dans une classe à part, dans le prolongement des grandes familles et des grandes institutions qui ont soutenu Le Devoir à travers les époques. », souligne Bryan Miles.

« Pour moi, contribuer à un fonds qui permettra à des journalistes du Devoir de partir en reportage à l’étranger, c’est aider les Québécois à mieux comprendre les grands enjeux internationaux », ajoute Jean-Marc Eustache. « J’espère sincèrement que cette entente de cinq ans permettra au Devoir d’ouvrir les horizons des Québécois et de leur faire découvrir le monde avec autant de passion que nous, chez Transat. »

À propos de Transat :

Transat A.T. inc. est une grande entreprise de tourisme international intégrée spécialisée dans le voyage vacances. Proposant des forfaits vacances, des séjours hôteliers et des liaisons aériennes sous les marques Transat et Air Transat, l’entreprise est présente dans une soixantaine de destinations dans 26 pays en Amérique, en Europe et au Proche-Orient. Elle compte 5 000 employés, et son siège social est situé à Montréal. Très engagée dans le développement durable de l’industrie touristique, Transat multiplie les initiatives en matière de responsabilité d’entreprise depuis 10 ans et a obtenu le statut de Partenaire Travelife en 2016.

À propos du Devoir :

Le Devoir est un quotidien d’information publié du lundi au samedi. Outre sa version imprimée, il est disponible sur Internet, sur des applications mobile et tablette et en version virtuelle. Le Devoir a été fondé le 10 janvier 1910 par le journaliste et homme politique Henri Bourassa. Dans le respect de la volonté de son fondateur, Le Devoir demeure toujours un média totalement indépendant et il n’appartient à aucun groupe.

Sources : Transat et Le Devoir

Renseignements : Sabrina Duguay - Le Cabinet de relations publiques NATIONAL - sduguay@national.ca - C. 514-992-8898 / Alex-Sandra Thibault - Le Cabinet de relations publiques NATIONAL - athibault@national.ca - C. 514-262-6863

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les cookies utilisés, entre autres, afin d’améliorer votre expérience de navigation et personnaliser le contenu du site internet. Pour plus d’informations et/ou pour paramétrer votre choix sur les cookies, consultez notre Politique de fichiers témoins (cookies).