Précisions

Mise en garde quant à l'information circulant sur le Web

Transat avise les journalistes qu'elle ne se porte aucunement garante de l'exactitude et du caractère complet de l'information circulant sur le Web à son sujet, incluant l'information qui porte sur ses filiales, notamment sur des sites comme Wikipedia. La façon dont ces sites sont opérés et la multitude de personnes pouvant modifier l'information affichée ont entraîné, entraînent, et continueront d'entraîner des problèmes de qualité de l'information. Transat affiche sur son site Web des informations de référence et met à la disposition des journalistes un service de presse.

On trouve ci-dessous des mises au point que Transat estime importantes. Il ne faut toutefois pas conclure qu’un article ou reportage absent de cette rubrique ne contient que de l’information exacte et l’entreprise ne s’engage pas à corriger toutes les inexactitudes.

2018-09-14 - Précisions à la suite d’un article de la Presse canadienne

Un article intitulé «Transat s'engage à augmenter ses prix l'été prochain, après un 3e trimestre décevant », publié par la Presse Canadienne le 13 septembre 2018, a donné l’impression que Transat avait volontairement décidé de ne pas augmenter ses prix à l’été 2018 pour faire face à  l’augmentation du coût de carburant, alors que ses concurrents ont augmenté les prix pour cette raison. L’article indique que « les dirigeants du voyagiste Transat AT se sont engagés à augmenter les prix l'été prochain ».

L'article souligne que la chef des opérations, Annick Guérard, a déclaré que  l’entreprise « avait choisi de ne pas imiter » ses concurrents en augmentant les prix. La transcription de la conférence téléphonique du troisième trimestre de 2018 à laquelle participent les journalistes économiques montre qu’elle a en fait déclaré « nous n’avons pas pu constater d’augmentation des prix pour l’été».

L’anticipation de Transat sur l’augmentation des prix l’été prochain ne devrait pas être interprétée comme un « vœu » ou une « promesse » puisque les augmentations de prix ne découlent pas seulement d’une décision volontaire mais également d’une adaptation aux conditions de concurrence.

L'article de CP a ensuite laissé entendre que Transat a maintenu des prix bas sur un marché où « la hausse des prix du carburant au cours de la dernière année a entraîné une hausse de 28 pour cent sur un an du prix des billets d'avion ». Cela est trompeur : Transat a indiqué dans ses communications avec les investisseurs qu’elle n'a pas constaté de hausse significative des prix sur ses liaisons. Si les prix ont effectivement augmenté de 28 %, il ne fait aucun doute que ces variations de prix se sont produites dans des marchés sur lesquels Transat n'est pas active ou encore dans des classes tarifaires spécifiques que Transat n’offre pas (par exemple, première classe ou classe affaires).

De plus, le chiffre de 28 % provenait d'un tableau de Statistique Canada de l'Indice des prix à la consommation (IPC) mensuel non désaisonnalisé. Ce tableau est accompagné d’une note aux lecteurs qui stipule: « Nous rappelons à nos utilisateurs que la méthodologie de l'indice des prix du transport aérien a été mise à jour en mars 2018 dans le cadre de la revue régulière de la méthodologie de l'IPC. Il faudra en conséquence interpréter avec prudence l'indicateur de variation des prix sur 12 mois, en particulier au cours de l'année qui suit la mise en application de la nouvelle méthodologie. » (l’emphase a été mise par Transat).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les cookies utilisés, entre autres, afin d’améliorer votre expérience de navigation et personnaliser le contenu du site internet. Pour plus d’informations et/ou pour paramétrer votre choix sur les cookies, consultez notre Politique de fichiers témoins (cookies).